Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Epopée de Fire Rasta

100km de Steenwerck: une leçon de gentillesse et de générosité

8 Juin 2014 , Rédigé par Fire Rasta Publié dans #courses et entrainements

Bonjour fidèle lecteur et bienvenu futur fidèle lecteur


CR de mes 100km de Steenwerck


Autant te prevenir tout de suite fidèle lecteur, je pense (en fait je le vais faire ) que je vais couper ce CR en deux parties bien distinctes; une première partie purement sportive et une deuxième partie purement humaine


Commençons donc par le sportif ( ça sera vite fait vu que je suis assez amer)
Je suis donc finisher et Centbornard. Par contre j'ai bouclé ce 100km en 13h38; je visais moins de 13h.
Sur les nombreux 100km qu'il existe en France beaucoup sont limités a 13h....donc j'aurais été hors délais (il faut dire que c'est pour ça que je fais ce 100km et pas un autre ;-) )
Pour la gestion de course, c'était du grand n'importe quoi. Moi qui suis plutôt du genre à courir de manière régulière, sur un même rythme sur toute la longueur, j'ai alterné des phases lentes et rapides.


J'explique très rapidement.
Je suis parti sur une base de 10km/h (a peu près parce que mon objectif était en réalité une fréquence cardiaque). Dès le debut de la course, je sens que je ne suis pas tres vaillant...les jambes n'ont pas l'air folles et je ne me sens pas l'âme d'un guerrier prêt a se faire mal pour aller au bout.
Bref on va dire que j'ai tenu ce rythme à peu près les 50 premiers kilomètres. Ensuite quand j'avais un coup de moins bien je ralentissais (bon ça, c'est logique :-) ) mais quand j'avais un coup de mieux, j'essayais d'accélérer, pour gagner du temps sur mon futur coup de moins bien.
Je sais, c'est débile, je suis sûr que ce sont des efforts qui se paient cash, mais voila, je reste un bourriquot dans l'âme et il va sûrement falloir que je travaille la dessus si je veux vraiment progresser.
J'ai donc fait illusion jusque 75km ( environ) pour finir les 25 derniers sur un rythme vraiment très faible
Le point positif, c'est que je sais a peu près ce qui n'a pas été dans ce 100 bornes.
Pour commencer les 5kg que j'ai pris depuis le 12 avril ne m'ont sûrement pas aidés. Ensuite ma baisse de motivation et la difficulté d'enchaîner après avoir réalise mon 24h. Et du coup le manque de préparation qui découle de cette baisse de motivation.

Pour résumer de façon un peu moins littéraire, je me suis vu beaucoup plus beau que ce que j'étais.
La prepa de mon 24h avait été bonne et j'ai cru que pour ce 100bornes, je n'avais pas besoin de me faire mal, juste de galoper un peu pour entretenir, et faire tourner les jambes.
Un lecteur (Antoine pour ne pas le citer...) (rendons a César ce qui appartient à César) a appelé ça le syndrome de l'acquis. C'est une formule assez juste mais je dirais aussi qu'il ne faut pas que je pète plus haut que mon cul et que je reste humble !!! (javais prévenu que ça serait moins littéraire)

Passons maintenant à la course sur le plan humain.

Alors que le depart de la course est a 19h, jarrive en gare de Lille Flandre a 14h18. Clément allias @ClemRunning est là. Il s'est proposé, pour m'éviter de galérer 4h tout seul entre attente, transport, attente..de venir me récupérer pour passer l'après midi ensemble.
On file donc chez lui, on mange des pates devant Roland Garros.
On partage un peu notre prépa, les différentes courses auxquelles on a participé. On discute également des objectifs du soir, des reseaux sociaux, de maison, de voiture...bref on refais le monde sans se prendre la tête et sans stresser pour la course.
Clarisse, la copine de Clément, et accessoirement accompagnatrice vélo pour la course, arrive avec le reste des affaires (oui entre les affaires de rechange, et les ravitos, il est chargé comme un mulet)
Il me semble qu'on arrive sur les lieux de la course vers 16h30- 17h. On va voir si il est encore possible d'inscrire des accompagnateurs. Clement en a deja 2 et moi, il y les Guy et David allias @Guy Twins-Runners et @David-TwinsRunners qui se sont proposés de courir avec moi un petit moment.
Tout est ok pour eux, on récupère les dossards et on se change dans la voiture.
Ca passe assez vite, Clément, en bon regional de l'étape croise pas mal de gens connu et à un RDV avec des connaissances avant la course.
Ensuite, rituel à Steenweck, on passe le km 0 qui nous sert a valider notre présence, en déposant un bon dans une urne, et on patiente dans le parc qui précède la ligne de départ.
Il y a beaucoup de monde et on se trouve encore dans le parc quand le départ est donné.
La pression est là.
On se souhaite bonne chance avec une franche poignée de main et c'est parti. Clément visant une allure proche des 8km/h et moi plutôt 10km/h je m'envole dès le départ et rentre dans ma course.
Je dirais que je ziguezague à peu près 3km ( en même temps était donné le depart des marcheurs, des relayeurs mais aussi de la boucle du premier tour dont les concurrents parcours une vingtaine de km)
Je me retrouve rapidement avec un runner expérimenté qui me fait étalage de son palmarès, des ses séances d'entraînements, des conditions dans lesquelles il s'est préparé. J'en retiens qu'il a couru 27 marathons....

Au ravito du 10e km, il profite de ma pause pipi pour s'échapper.
Je vais rester seul un long moment.
On s'appelle une ou deux fois avec les jumeaux pour être sûr de bien se retrouver (le parcours se compose de 2 boucles de 15km à faire chacune 3 fois...on peut se courir après pendant longtemps).
J'avoue très modestement être le cerveau de l'équipe ( oui je me jette des fleurs, et alors.. ;-) )
Lorsqu'ils arrivent sur les lieux de la course, ils tombent sur Clément et me disent qu'il n'est pas au mieux.
Je lui passe un coup de fil pour le booster un peu et essayer de le motiver mais au fond, je ne me fais malheureusement pas beaucoup d'illusion...être dans le dur a 25km, ca veut dire qu'il en reste 75....et dans ces conditions il est plus sage d'arrêter...mais ça je ne lui dit pas (j'aurais pas aimé qu'on me le dise ;-)
Bref avec Guy et David, on parvient a se croiser aux alentours du km 35.
Pour un premier Rdv, c'est très intime....en short, le corps en sueur, en plein milieu de la campagne et en plus en pleine nuit...on s'est plu tout de suite :-)
Les premiers kilomètres sont très plaisants, on discute pas mal, tout courant a une allure correcte ( à ce moment là je suis encore frais donc je suis encore capable de faire les deux)
Ils disent qu'ils sont là pour m'accompagner 30km mais bien évidemment j'essaie de les ambiancer pour faire les 70 restants..

Mais intérieurement je dois bien reconnaître que je me demande ce qu'ils font là...On ne s'est jamais vu, on echange un peu sur Twitter et les blogs mais de là à venir courir avec moi en pleine nuit après une journée de boulot...je suis super impressionné par leur demarche!!

A la fin de notre première boucle en commun on tombe sur une bande de TwitterRunner partie a la rechercher de Clément pour lui tenir compagnie.
Il y a David, Steven, Cecile et Émile (respectivement @Daddy The Beat, @Stevenp_59 , @C_29755 et @RunInLille)
On discute 2min puis ils partent en chasse de Clément et nous laissent reprendre notre rythme

On file donc a bonne allure tout en continuant a discuter par intermittence.
Je leur demande de ne pas me communiquer la vitesse de course mais dès que le rythme augmente ils me le signale pour pas que je m'emballe de trop

On recroise de nouveau les 4 nordistes qui ont parcourus une boucle complète sans trouver clément. (heureusement que j'etais le cerveau avc Guy et David sinon on partait pour la même mésanventure!! ;-) )
On fait 2-3 photos, discutent a nouveau 5min et on repart.
De mémoire on est au km 46 et je commence a fatiguer légèrement (en tout cas, les légères côtes qui sont en fait des ponts passants au de l'autoroute sont montés en marchant)

La compagnie de David et Guy me fait un bien fou. On discute quand ça va bien, un peu moins quand ça va moins bien mais du coup le temps passe plus vite. De plus, ils se collent parfaitement à mon rythme. Ils accélèrent à mon rythme, ralentissent à mon rythme, marchent quand je marche...je sens qu'ils sont vraiment là pour me filer un coup de main et ont pour objectif de me pas casser ma façon de courir (je voulais écrire mon rythme mais comme je fais le yoyo, il n'y a pas de rythme)

Un peu après le 50e km (et alors que j'ai fait l'erreur de m'assoir au ravito), gros coup de moins bien. Les jambes très dures et très lourdes, et j'ai une grosse envie de dormir.
Je marche une peu...un peu beaucoup...Guy et david m'encouragent. Me poussent a trottiner légèrement pour relancer la machine.
Si j'avais été seul, je pense que j'aurais sûrement abandonné mais comme je sais qu'ils sont venu pour courir avec moi en pleine nuit, je leur dois de me battre un peu. Donc j'y retourne j'essaie de trottiner un peu, le rythme est plutôt lent et haché par des pauses durant lesquelles je tente en vain de me décontracter les cuisses.

N'allez pas croire quand même que mes 2 compagnons de route etaient des anges...
Pendant que j'étais à l'agonie, que je souffrais au plus profond de ma chair, eux ils sifflaient!! Oui oui ils sifflaient!!
Sinon ils passaient aussi du temps sur Twitter, ils plaçaient a tour de rôle une accélération pour prendre des photos...tout ça avec une facilité déconcertante....souvenez vous que pendant ce temps je suis a côté et je souffre....
Et vous savez quoi??? Guy s'est mis a bondir comme une gazelle au bout de presque 4h d'effort...pour se decontracter les jambes....
Ils n'ont fait que me narguer!!! ;-)

Aux alentours du km 70, au passage dans la salle, on retrouve la team de TwitterRunner en compagnie de Clément.
Guy et David hésitent a repartir pour un tour....La team hesite a m'accompagner un peu. J'ai pas fait les calculs mais il est entre 3 et 4h du matin, je rappelle qu'ils sont juste venu pour nous accompagner un peu Clément et moi...et ils ont déjà passé la quasi totalité de la nuit avec nous!! Ca mérite déjà un grand coup de chapeau
Mais ces grands malades n'en n'ont pas eux assez... David et Guy mais aussi David et Mathieu (le 2e accompagnateur de Clément) sont repartis avec moi!!!

On partage 2-3 mots rapide avec Clément (il avait des affaires a moi dans la voiture et était obligé d'attendre mon passage pour me les rendre) puis on repart donc a 5!
Guy et David partent pour un bout de boucle, histoire d'arriver au marathon alors que David et Mathieu partent pour une boucle complète.
Je fais illusion jusqu'au départ de Guy et David.
Après j'ai l'impression de ne pas avancer, de m'arrêter tous les 100m...en plus comme je suis assez fatigués je ne parle quasiment pas.
David et Mathieu ont donc fait une boucle avec un zombie.
Plus le temps passait plus je men voulais de ne pas courir pour rendre leur boucle agréable ni même parler un peu plus.
Ces 2 gars ont attendu toute la nuit, prennent le temps de m'accompagner et je cours à 2 a l'heure sans leur parler...ça m'a franchement fait chier

Du coup a 3-4km de la fin de la boucle et donc de la salle, je décide de mettre de rythme, de les faires finir sur un peu de course a pied (je dois avouer que c'était aussi pour distancer un runner qui n'avait pas répondu quand on l'a encouragé quelques instants plus tôt...il m'a redoublé au km 95!!!)
On termine donc la boucle. Un peu déçu qu'ils m'aient accompagné pour ça, aussi bien en terme de rythme que de tchatche, je les remercie sincèrement avant d'attaquer ma dernière boucle (c'est quand même la moindre des choses)

Je fais donc la dernière boucle en essayant de marcher le moins possible mais ma vitesse de course est bien lente (je verrais après, sur le net, que J'avancais à 6,5 - 7km/h)

Durant cette dernière boucle je pense a Clément et à la peine qu'il a dû avoir en jetant l'éponge (j'ai connu ça l'an passé) mais je pense surtout a Guy David, Mathieu et david...c'est quand même énorme ce qu'ils ont fait et je profite de ce CR pour les remercier encore une fois chaleureusement!!
Sur les 4 derniers kilomètres j'ai réussi a tourner entre 5min et 5min20 au kilomètre..L'euphorie de la fin de course....
Je franchis donc la ligne en 13h38...je profite quelques secondes des applaudissements que réserve la salle a tous finishers
Ensuite, douche, dodo train + dodo...
Je signale quand même que Clément et David m'ont contacté en fin de matinée pour me proposer de me déposer en gare de Lille


Voilà c'est donc un 100bornes en demi teinte..
Très riche sur le plan humain mais decevant sur le plan sportif


A bientôt et bon running

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gwendoline 17/06/2014 09:09

Youhou 100bornard c'est quand même la méga classe même si le chrono te déçois un peu, ce n'est pas à la portée de tout le monde et le fait de ne pas abandonné c'est quand même énorme.
Félicitations!!!!!
Je connais bien le "je me repose sur mes acquis" c'est passé pour mon semi du we dernier mais je pense que ça ne passe pas à tout les coups malheureusement...
Mais en tout cas respect je t'admire!!!!!! Et super récit!!!!

Fire Rasta 17/06/2014 10:40

Merci pour le commentaire.
Moi je reste convaincu que courir un 100km est a la porté de tout le monde. Il suffit de se convaincre que c'est possible et quand même s'entraîner un peu :-)

Marjolaine RAPOG 10/06/2014 18:08

BRAVO à toi ! J'attendais avec impatience ton compte-rendu :-)
Ecoute, comme beaucoup d'autres dans les commentaires, je pense que tu es dur avec toi-même car TU AS FAIT UN 100 KM, nom de nom !! Et, avant ça, tu avais fini un 24 heures. C'est juste ENORME.
Alors, oui, je comprends tout de même que tu dois être déçu de ne pas avoir atteint ton objectif. Je le comprends bien car ça serait pareil pour moi. Mais, sois fier de toi, quoiqu'il en soit :-)

Fire Rasta 11/06/2014 06:11

Je suis quand fier d'avoir réalisé ça mais c'est vrai que je reste mitigé quand je juge mon niveau de performance (mais j'ai bien en tête que j'ai réalisé un truc pas trop mal :-) )
Merci pour le commentaire

Greencoquelicot 10/06/2014 15:44

Encore une fois c'est un CR émouvant et vivant, j'ai presque l'impression d'y être ! (presque hein).
Je sais que tu es déçu de ton chrono, et je comprends c'est toujours décevant de ne pas atteindre un objectif, après tu as quand même couru (et terminé !) un 100km peu après avoir couru pendant 24h... C'est un exploit pour énormément de monde, ne sois pas trop dur avec toi ;)

En tout cas trop sympa de la part de tous ces gens de t'avoir accompagné, je trouve ça tellement gentil et solidaire ! C'est ça que j'aime bien sur Twitter et les blogs, je trouve que les gens sont vraiment sympas et l'entraide présente, ce qui me plaît beaucoup à moi et mon monde de bisounours !

J'espère en tout cas que tu vas profiter maintenant pour te reposer un peu (et profiter de BB2 si j'ai bien compris !! :) :) ), pour repartir de plus belle ensuite !

Fire Rasta 10/06/2014 17:51

Effectivement si je me revois 2ans en arrière, j'aurais jamais pensé m'engager sur un 100km ou un 24h, ça me paraissait complètement dingue....mais je me suis préparé pour ces courses en me fixant des objectifs...et en même temps j'ai pas l'impression d'avoir changé. ..donc ça me paraît pas si exceptionnel que ça (parce que j'ai l'impression d'être monsieur tout le monde)
Pour Twitter et lez blogs, le jour de la course, j'avais que c'était un peu comme un club; y a de tous les niveaux, de tous les styles; y a des encouragements,,des félicitations. ..ça crée une sorte d'émulation qui te donne envie de te pousser un peu!! Et c'est franchement cool (tu m'as filé ton virus bisounours ou quoi)
C'est semi repos. Je prevois 1 sortie running le dimanche, 2 (peut être 3) piscines dans la semaine. Maiz le but est bien d'être frais et dispo pour l'arrivée de bébé 2!!!
Merci pour le commentaire. A bientôt

Cédric V 09/06/2014 10:48

Désolé, ça a ripé...
Pfiouuuuu.....
Et bah c'est classe ce que tu as fait ! Tu as été au bout. Faisant à la fois preuve de caractère (tu finis ça après un 24h), de lucidité (ton analyse de la course en est le meilleur exemple) et d'humanité ("je leur dois de me battre un peu").
Il y a peut être un point plus délicat à creuser dans ton affaire : l'éparpillement psychologique. En course, il est de bon ton de faire sa bulle. Pour tenir, l'énergie du cerveau doit être canalisée, focalisée vers l'objectif et la ligne d'arrivée. Mais ce n'est pas simple : on est trop heureux d'être accompagnés.

Fire Rasta 10/06/2014 06:10

J'ai l'impression d'être l'homme parfait quand tu parles de moi comme ça :-)
Pour l'éparpillement psychologique, la question peut effectivement se poser . C'est la 1ere fois que je faisais une course en étant accompagné, alors je voulais quand même leur rendre le truc agréable...
Mais j'y reflechirais si je suis amené a faire d'autres courses en groupe...mais je dois quand même dire que j'aurais du mal trainer quelqu'un avec moi et faire comme si il n'était pas là. ...

Cédric V 09/06/2014 10:35

Pfiouuuu.....
Et bah c'est classe ce que t uas f

Runner Life 09/06/2014 07:03

Belle aventure, ce que je vois c'est un 100bornard le temps est secondaire tu as fini et rempli ton premier objectif. Tu as même fait mieux que l'année passée. Tu es donc en progression.

Bravo à toi :)

Fire Rasta 10/06/2014 06:05

Merci
c'est vrai que je retiens le fait d'avoir été bout mais je m'étais fixé un objectif chrono (trop ambitieux pour moi) et du coup forcément déçu de ne pas l'avoir tenu.
C'est a ton tour maintenant!! Bon courage

Running and comics 08/06/2014 16:44

Bravo tu m impressionnes !!
Et quelle chance d être entouré pendant cette épreuve!!

Fire Rasta 08/06/2014 22:27

Effectivement c'est une vraie chance d'avoir été accompagné de la sorte
Courir un 100km en 13h38, c'est bien mais faisable...courir un 10km en 40', ça c'est impressionnant. .et moi je sais pas le faire ça!!!
Merci pour ton commentaire

legrosjoggeur 08/06/2014 16:19

Je voulais dire...finisher, bien sûr

Fire Rasta 08/06/2014 22:25

Merci pour ton passage chez moi :-)
J'ai fait ce que j'ai pu mais j'aurais aimé pouvoir mieux. ..
a bientôt chez toi pour le CR des 10km de L'Equipe

legrosjoggeur 08/06/2014 16:18

Finistère et puis c'est tout!
Tu as fait ce que tu as pu.
Bravo et merci pour ce beau récit