Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Epopée de Fire Rasta

La médaille du bronze

31 Octobre 2014 , Rédigé par Fire Rasta Publié dans #A part ça?

Bonjour fidèle lecteur et bienvenu futur fidèle lecteur


Aujourd'hui j'ai envie de poésie, d'envolées lyriques, de glisser sur les nuages avec des textes rayonnants!!!
Je vais donc parler du caca du runner :-)
T'as compris que le titre de l'article n'est pas une faute de frappe mais un jeu de mot bien gras ;-) ( je dois avouer que j'en suis pas mécontent :-) )

Tout est parti d'une discussion avec les collègues du bureau autour de la pause caca dans sa globalité (oui on est une bonne équipe qui parlons parfois de sujet sérieux :-) )
Parmis ces collègues, non runners je précise, certains étaient assez choqués d'apprendre que lorsque je fais mes footings il m'arrive, de temps en temps de.... faire honneur a la nature :-)
Le seul qui n'était pas choqué a pratiqué de très nombreuses fois la randonnée et comprend donc ces...moments privilégiés avec dame nature.

J'ai ensuite lu un article de 'Runners anonymes' ou elle évoque le mal de ventre... je me suis banco!!!!

Les conditions:
Dans ce cas on ne parle pas de conditions météo mais bel et bien de situations.
Si le mal de ventre peut apparaître a l'improviste, il existe cependant 2 cas qui créent l'alchimie parfaite pour obtenir une pause caca garantie!!
-le run a jeun très tôt le matin (avant 7h du mat)
-le run en compétition

Ces 2 cas marchent très bien pour moi mais la liste n'est pas exhaustive, chacun est libre de se faire sa propre expérience!!! ;-)

Cas numéro 1: le run a jeun tôt le matin


Je précise tôt le matin, parce que je pense que, a jeun ou pas, si on se lève a 11h pour aller jogger, normalement le processus de digestion est arrivé a son terme. Donc on peut prendre ses dispositions chez soi, confortable et au chaud.
Et je précise a jeun, parce même si tu te lèves a 6h pour aller jogger, je pense que le fait de s'asseoir, de petit dejeuner, de prendre le temps d'émerger, te fait aller au bout du processus de digestion.
Il est donc important que les 2 éléments se cumulent.
Pour ma part le weekend, je mets le reveil a 6h et entre 6h10 et 6h12, je suis au pied de l'immeuble a essayer de capter ce foutu signal GPS

Premier paramètre important: le fait de courir tôt sur tes parcours habituels te permet normalement de connaître les recoins un peu reculés....Mais a 6h du mat, en théorie tu n'as que l'embarras du choix, la France dort encore!!!

En ce qui me concerne, je commence par 15-20 en ville avant d'arriver en bordure de lac et chemins forestiers.
En ville, n'oubliez pas qu'il est entre 6h30 et 7h le weekend (donc quasi désert), il y a des lieux presque fait pour ça :-)
Les parkings de stade, école ou centre commercial sont parfaits. Plus ou moins grand, il y a toujours des arbustes qui te permettent de t'abriter et de prendre ton temps, et le gros +, il y a toujours des poubelles pour jeter ton....ton oeuvre. On reparlera de ce point plus tard.


Si tu ne passes pas a proximité d'un grand parking, ou que la crampe d'estomac ne se présente pas a ce moment là (bah oui c'est pas toujours toi qui décide) tu peux être obligé de t'arrêter a l'arrache entre 2 voitures. Dans ce cas, au moins les premières fois, c'est stress absolu! Tu gamberges, tu hésite, et ce n'est que la violence des crampes qui te fait prendre lla decision ou non de t'arrêter là...après quelques mois voir années de pratique, c'est la routine ;-)

Dans ce cas il faut un peu de préparation...tout en marchant pour feindre le moment de recup (il est pas question de se faire griller quand même), tu prépares les mouchoirs, denoues le lacets ou élastique du short, du caleçon...bref de tout ce qui peut représenter un obstacle au bon déroulement de l'opération (tu remarques l'effort fourni niveau champs lexical pour rester classe :-) ). Il ne reste plus qu'à bondir entre 2 voitures!!! Ensuite, libre a toi fidèle lecteur de prendre ton temps ou faire un arrêt express façon formule 1.


Ne jamais oublier de repartir avec son colis pour le déposer dans un poubelle, sauf si t'es un porc que tu veux laisser ça au bord de la route
Niveau logistique, cela implique de partir avec un paquet de mouchoir avec au moins 2-3 mouchoirs...et d'avoir une poche (pour ne pas le garder les mouchoirs dans la main...glamour quand tu nous tiens)


Une fois dans la nature, la vraie avec des arbres et tout et tout, c'est easy. On peut s'enfoncer légèrement dans le bois, on peut trouver un petit arbuste un peu touffu, et j'en passe...les possibilités sont archis nombreuses!!!
Le gros avantage, c'est que si tu as oublie tes mouchoirs (ou si tu es 100% ecolo) dame nature t'offre des feuilles 100% biodégradables et 100% naturelles (sans conservateur, sans colorant, sans huile de palme, sans gluten, sans farine animale.... j'ai plus d'idée là :-) )
Attention, petite astuce: tu es en foret, tu as trouvé ton petit coin au calme, et tu t'apprête a te soulager...n'oubli jamais au grand jamais de vérifier qu'il n'y a pas des orties qui traînent !!! sinon c'est la cacatastrophe!! (j'étais obligé de la placer celle la)


Si tu es plutôt téméraire, et que tu cours a 10h30-11h, et bien il faut en tout cas bien eviter les zones de marché et les parkings de la gare. Il faut être un peu plus vigilant, passer en mode espion, et sélectionner des endroits plus reculés.


Attention, autre astuce:
Si tu cours en semaine a 6h du mat, il faut éviter les parkings des centres commerciaux, parce que les livreurs commencent tôt!!!

cas numéro 2: le run en compétition
Bon, il faut que je precise un petit détail. Je suis pas quelqu'un de stresser mais avant une course,il faut que j'aille a la selle..c'est comme ça, je ne l'explique pas...
Grace à la pratique de l'arrêt sauvage lors des différents entraînements, fini les interminables queues de 30 runners piétinants impatiemment devant l'unique toilettes....l'odeur s'accumulant (ça fait rever :-) ) pour qu'au final il n'y ait plus de papier!!!
Armé de ton paquet de mouchoirs, il te faudra t'éloigner un peu de la zone de départ et la zone de dossard pour trouver un peu de calme et éviter le fourmillement de runner desireux de ne pas s'échauffer au milieu de la meute!!!
En revanche, une fois la course commencée, c'est du petit lait (je parle bien sûr de la facilité de faire une pause....pas de blague crade sur la texture, c'est un blog serieux ici fidèle lecteur). En compétition, les runners (moi y compris) sont tellement concentré sur leurs course, leurs allures, leurs chrono, .qu'il est presque trop facile de faire un écart et d'aller faire son affaire.


Petite astuce: si la course a lieu en ville et que vous n'avez pas de mouchoir, n'hésites pas a demander aux spectateurs...(moi, ils m'ont toujours aidés en tout cas). Je reconnais que c'est un peu gênant mais finalement, combien de fois avez vous recroisé un spectateur d'une course???


Autre astuce: si tu cours en ville et qu'il y a zéro spectateur...bah t'es dans la merde !!! ;-) ( celle là aussi j'étais obligé placer la placer au moins une fois)

Pour conclure, voilà une liste des différents avantages et inconvénients à adopter la pause sauvage (un peu comme si je testais un produit :-) )

avantages:
-bah déjà se soulager des crampes d'estomac!!! c'est quand même le but!!!
-la petite montée d'adrénaline de prendre un petit risque...(comme faire un truc interdit)
-si t'as un petit coup de fatigue dans ton run, ça te fait faire un pause

inconvénients:
-faire ça dehors en pleine nature ou en ville, pour nous, pseudo civilisés, ça reste un truc un peu crade difficile a assumer
-si t'es pris en flag, c'est la honte de ta vie
-ça necessite une petite logistique (pas oublier les mouchoirs, avoirs des poches ou sacs plastiques pour transporter le colis et les mouchoirs jusqu'à la prochaine poubelle)

Voilà, c'est pas encore avec cet article que je changerais la face du monde mais j'avais envie de la faire, pour me marrer un peu mais aussi pour la curiosité des commentaires que je pourrais avoir...ou l'absence totale de commentaires.

Petite info avant de finir pour ne pas passer non plus pour un crade absolu... En dehors de mes runs, je ne fais pas ce genre de chose...j'ai même beaucoup de difficulté à faire ça loin de chez moi...ok???!!! ;-)

A bientôt et bon ca...et bon running !!! :-P

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cocoandco 12/11/2014 07:50

d'où l'avantage de manger VGL, bio et sans gluten, ça évite de se piquer le tutu avec des orties....sinon il n'y a pas 3 minutes je lisais ton com' sur mon blog à propos de mes toilettes sèches justement...et je tombe sur ce billet, c'est mon jour pipi-caca on dirait....perso quand je cours en compèt' je suis un peu en mode yogi, j'ai juste besoin de respirer le reste c'est du pipi de chat justement (je me surpasse aussi tiens...pourtant il est tôt...)...à part ça je vais mettre ton blog dans ma blogroll sinon j'arrive toujours en retard , si ça te fait c..r tu me le dis, ok?

Fire Rasta 12/11/2014 12:48

Sur ton post j'ai aussi aimé le contraste tongue/hoka one one. ..après on va croire que je ne parle que de ça :-)
Je ne sais si c'est ta journée pipi caca mais le sujet t'inspire en tout cas ;-)
Merci pour ton commentaire et a bientôt

Cédric V 11/11/2014 00:50

J'avais lu ton post sans avoir eu le temps d'y répondre..... Mais maintenant que je suis sur le trone avec l'ordi sur les genoux, je n'ai plus d'excuses !
Attends, je m'essuie.
Vindiou !
La question que tu décris est fondamentale. Et me rappelle 2 merveilleuses anecdotes.
Le MDP en 2008. Nous nous approchons avec le frangin, 2 km après avoir franchi la ligne de départ, d'un gros arbre, pour nous assurer qu'il ne manquera pas d'hydratation. Nous sortons les bestioles et regardons par réflexe derrière l'arbre. 4 ou 5 filles yétaient déjà, falzars sur les chevilles. Je précise : elles étaient entre l'arbre et les joyeux badauds campés à 10m derrière les barrières. Cachées des coureurs mais pas des badauds. Encore aujourd'hui je m'interroge....
Le MDS il y a quelques mois. En pleine brousse, sans aucun taillis. Un tantinet fatigué, je ne me suis écarté que d'une dizaine de mètre de la caravane. "Caché" derrière une demi plante séchée. Pas de bol, le papier s'envole. Et me voilà à galoper après, falzar sur les chevilles. Plus tard, dans le campement, racontant la blagounette à l'un des concurrents celui çi me lancait "ah ouaih c'était toi Mort de rire !!!!!"
Bref, la prochaine fois que ça se fera dans la verte, promis, j'aurai une pensée émue pour toi !

Fire Rasta 12/11/2014 07:32

C'est pas la première fois que tu m'écris depuis tes toilettes. ..je te fais chier ou quoi?! :-)
Tes 2 anecdotes sont très intéressantes..si celle du MDP est un peu deroutante, celle du MDS me fait mourir de rire!! On pourrait croire un film des charlots!!!
Ravi que tu penses a moi les prochaines fois :-)
A bientôt!!

Greencoquelicot 05/11/2014 16:55

Et moi, dans ma grande naïveté, qui ai cru que tu avais fini sur le podium d'une course...
Perso moi je suis juste concernée par les pauses pipi mais je m'arrête généralement dans un café... et oui comme quoi il y a des avantages à vivre à Paris ! Parfois j'ai même le droit à un verre d'eau (histoire d'avoir re envie 15mn plus tard... :p )

Fire Rasta 06/11/2014 06:12

Yes!!!! Mes blagues pourries marchent un peu alors !!!
Le jour ou je finirais sur un podium (oui ça arrivera un jour :-) ) je l'annoncerais pas comme ça, e ferais un peu monter le suspens ....
Pas bête le coup du café, j'y avais pas pensé. ..cela dans Paris il y a des toilettes qui sont gratuites....c'est encore plus simple!!
Merci pour ton commentaire et a bientôt

Gwendoline 31/10/2014 08:56

En lisant le titre j'étais sûre que ça parlerait de ça vu les commentaires sur Runnersanonyme!
J'adore les jeux de mots!!!!!

Moi j'ai juste besoin de faire des pauses pipi en marathon et c'est clair que vu la concentration de tout le monde tu ne te poses aucunes questions t'y va et tu repars!!!!
En tout cas on sent que tu maîtrise bien ton sujet!!!!

Fire Rasta 31/10/2014 09:35

Pour le titre j'avais hésité avec "comment avoir la pêche!!!"
Puis finalement la médaille du bronze m'a plu
Ce sont des années d'études ;-)
A bientôt