Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Epopée de Fire Rasta

24h de Rennes: Une très longue et intense journée!!!

23 Avril 2014 , Rédigé par Fire Rasta Publié dans #24h de Rennes

Bonjour fidèle lecteur et bienvenu futur fidèle lecteur

 

CR de mes 24h de Rennes.

 

Pour planter le décor rapidement, il s'agit d'une course horaire; autrement dit, il faut faire le plus de kilomètres possible en temps donné, ici en 24h. Petit détails, le parcours est une boucle de 1033m autour de 3 terrain de foot. Je ne reviens pas sur la préparation, pour les curieux, tout se trouve sur mon blog dans la catégorie 24h de Rennes (oui j'ai pas été très original pour le nom mais au moins c'est efficace)

 

J-2 20h30 (ne t'inquiètes pas fidèle lecteur, je vais vite parler de la course, mais il y a des détails dont je veux parler)

Ce fameux jeudi soir, pour aller au Mc Do (chacun sa prépa :-) ), je décide de prendre l'épave de voiture qui me servira de carosse pour aller a Rennes...ouf elle demarre! merde, y a une roue crevée!!

En temps normal ce détail est insignifiant. Sauf que quand il n'y a pas de roue de secours dans le fameux carosse, ça devient vite un énorme problème. Je vous passe les détails et le stress qui va avec, ce sont finalement mes grands parents qui me prêtent leur voiture. Je note que ma femme, enceinte jusqu'au cou est finalement prête a m'accompagner a Rennes juste pour que je puisse faire la course ; pour moi c'est une énorme surprise (elle me soutien et m'encourage, mais ne veut pas subir ma course pied...donc son intention est énorme pour moi)

(et c'est quoi le rapport avec la course?)

Et bien ce micro événement me fait rentrer dans ma course. Je réalise qu'il y a encore plein d'événements qui peuvent se passer d'ici samedi matin, mais une chose est sûre, une fois sur place je donnerai tout pour aller au bout!!

Jour J 4h05.

J'avais programmé le réveil a 4h20, mais ça fait plusieurs minutes que je tourne dans mon lit sans reussir a me rendormir, l'excitation de la course est bien présente. . Je regarde l'heure, il est 4h05. Bon on va pas chipoter pour 15min. Un bisou a madame qui me souhaite bon courage et me dit de faire attention.

J'avais tout preparé le jeudi soir après l'épisode voiture et tout vérifié la veille. Je déjeune donc mon habituel petit dej de compèt: demi brioche Nutella.

A 5h00 pétante, je suis dans la voiture..et avant Guigamp..enfin Rennes plutôt!!! (oui elle est facile et pourrie....) Les 3 heures de routes se passent plutôt bien. Je regrette juste que le jury de la nouvelle star ne soit pas avec moi, sur la banquette arrière, parce que je les aurais fait rêver!!

24h de Rennes: Une très longue et intense journée!!!

Jour J 8h15.

Je me gare sur le petit parking du complexe sportif André Fresnais encore a moitié vide. Je reconnais un peu les lieux pour avoir visionné les photos et les vidéos de parcours sur le net. Je récupère mon dossard et me trouve con de ne pas avoir pris d'épingle.

Je vois que quelques runners sont déjà en train d'installer leur ravitaillement personnel alors que les bénévoles pofinnent les derniers détails. Je marche un peu autour des zones de ravitaillement et de départ, prends quelques photos et j'essaie de me convaincre que je vais vraiment courir 24h. Je m'âpreté a faire ce truc de fou et j'ai l'impression ne pas réaliser vraiment. Je retourne a la voiture me changer et trouver une place pour mes affaires et mon ravito.

Le stress commence a monter, je me place a côté d'un runner qui a l'air d'être expérimenté...je le devine a la taille de sa valise, et a l'ordre qu'il y a à l'intérieur de celle ci. En me voyant déballer mon ravitaillement, il devine tout de suite que c'est mon premier 24h. Il me prete des épingles, m'explique plus précisément le fonctionnement de la course et me donne quelques precieux conseils.

Ensuite je croise un blogueur que je suis (Manu Ultra Runner), on discute un peu, il me donne lui aussi des conseils, ainsi que son coach, venu courir les 6h.

Là je me sens vraiment stressé, quand je vois ma table de ravitaillement avec 2 sandwichs, 5 boites de barres céréales Auchan, une boîte de Tic Tac, de la pate d'amende, une bouteille d'eau (a moitié vidée en route) et qu'autour de moi certains ont amenés des petit meubles avec tiroir et des consignes dessus...telle heure = telle barre...telle heure = telle boisson.

En allant aux toilettes, j'apercois au loin au runner en plein effort. Je cours pour le rattraper...Mais oui c'est bien @laflecheblonde. Il m'a dit qu'il passerait et a tenu parole, ça fait plaisir. On discute un long moment. d'abord de la course, puis des courses puis triathlon puis plein d'autres choses aussi. Il me dit qu'il repassera dans la journée, donc on se dit à tout l'heure.

Je paufine ma preparation en installant ma ceinture cardio (j'ai même un peu honte de soulever mon tee shirt, laissant apparaitre mes bourlets devant autant d'athlètes). Ensuite elasto sous les pieds et sur les talons pour éviter les ampoules...

J'enlève mon sweat et mon bas de survet..je suis donc en chaussettes de foot, short de foot et maillot de foot du kenya (j'ai quand une sous couche sous mon maillot..) Je me sens tout petit..je ne dis pas que les regards sont braqués sur moi mais je vois bien que les gens se demandent que je fais là...

En temps normal ça m'aurait donné des forces, je me serais dit un truc du genre: ah vous me prenez pour un naze, je vais montrer de quoi je suis capable !!!

Sauf que là, tous les runners ont des tee shirts qui montrent qu'ils ont déjà fait des courses de malade!!(24h par ci, 24h par là, Diagonale des fous, ultra trails d'ici, mil'kil...)!

Bref...,

Je me place en bon dernier sur la ligne de départ, pour être bien sûr de ne gèner personne. Le speaker donne quelques consignes, puis le décompte, et boum, c'est parti.

Ligne droite sur une longueur de terrain de foot (sur la piste d'athlé en goudron), virage à droite, légère petite bosse sur la largeur du terrain, puis re-virage a droite pour refaire la longueur du terrain de foot; ensuite on passe derriere les vestiares, avec le skate park à gauche, on retourne a droite pour longer le vestiaires, et tout de suite a gauche pour parcourir 2 largeurs de terrain de foot, virage à droite, une longueur de terrain de foot, virage a droite , 2 largeurs, puis virage a droite a nouveau, on passe sur les tapis qui enregistre la perf et diffusent les infos sur 2  écrans, on longe les ravitos collectifs puis ravitos perso sur la piste d'athlé en goudron, virage en épingles sur la gauche on attaque un nouveau tour!! Ca sera mon terrain de jeu pour les prochaines 24h!!!!

Mon objectif est de courir 5h30 entre 129 et 134 pulses, puis marcher 30min, et répéter l'opération 4 fois. Les premiers tours sont donc pour trouver mon rythme.

Le peleton s'étire rapidement. Je suis avec un groupe de 5 coureurs dont un qui fait déjà des pauses pour marcher...'j'ai une stratégie je m'y tiens, au moins les 2 premières heures'. Il veut faire 9 tour par heure et nous raconte qu'il s'entrainait et deposant des cailloux pour compter les passages...On rigole entre runners, sur le petit poucet et on délire un peu..

24h de Rennes: Une très longue et intense journée!!!

Chacun suit son rythme. On double des gens, on se fait doubler, on se croise sur cette ligne droite des ravito avec le virage en épingle au bout. Les gens se sourient, s'observent, s'encouragent, se demandent comment ça va.

Je m'habitue à m'arrêter a mon ravito collectif. Dossard 74. Dans mon petit carré, dessiné au marqueur je trouve en permanence un verre d'eau et un verre de coca plein, une assiette vide, que les bénévoles remplissent dès que je demande quelque chose.

En bout de table, cacahuètes, raisins sec et Tuc..

En fait il y a tout qu'il faut, et comme mon ravitaillement perso est bidon, j'irai finalement assez peu souvent.

 

24h de Rennes: Une très longue et intense journée!!!

Les 2 premières heures passent assez vite, le départ du 6h est donné a ce moment là. Ca fait de nouvelles têtes sur le parcours, de nouvelles allures.

Je fais quelques photos pour @laflecheblonde, qui est de nouveau de passage . A chaque tour, je jète un oeil a la télé qui affiche le temps de course, le kilométrage et la position. Je suis autour de la 56e place. Je passe le marathon en 4h38 et je me sens bien.

24h de Rennes: Une très longue et intense journée!!!

Au bout des 5h30, je fais ma pause. Une assiette jambon pates pour le 74. Je commence par m'asseoir à ma table puis décide finalement de manger en marchant doucement, pour récupérer mais rester actif.

Je passe un coup de fil ma femme, je ne sais plus ce que je lui raconte mais elle dit qu'elle n'est pas trop fatiguée, qu'elle fait les magasins avec sa mère et notre petit, et qu'il est adorable. Ca me fait du bien de savoir que tout se passe bien.

 

Au bout des 5h30, je fais ma pause. Une assiette jambon pates pour le 74. Je commence par m'asseoir à ma table puis décide finalement de manger en marchant doucement, pour récupérer mais rester actif.

Je passe un coup de fil ma femme, je ne sais plus ce que je lui raconte mais elle dit qu'elle n'est pas trop fatiguée, qu'elle fait les magasins avec sa mère et notre petit, et qu'il est adorable. Ca me fait du bien de savoir que tout se passe bien.

Ensuite, Je partage mes sensations avec @laflecheblonde qui est de nouveau de passage. Dans l'ensemble ca va, mais pour ne pas faire monter le cardio je contiens ma foulée. Donc certains tour ça va, mais sur d'autres j'ai mal au genou, d'autres a la cheville, parfois aux cuisses. Mais dans l'ensemble ça va, je n'ai pas l'impression de forcer. Lorsque je repars au bout de 5h50, j'en suis a 50km.

24h de Rennes: Une très longue et intense journée!!!

Ensuite, Je partage mes sensations avec @laflecheblonde qui est de nouveau de passage. Dans l'ensemble ca va, mais pour ne pas faire monter le cardio je contiens ma foulée. Donc certains tour ça va, mais sur d'autres j'ai mal au genou, d'autres a la cheville, parfois aux cuisses. Mais dans l'ensemble ça va, je n'ai pas l'impression de forcer. Lorsque je repars au bout de 5h50, j'en suis a 50km.

Je reçois ensuite la visite @RunnerLife qui passe avec ses 2 petite filles.On discute un peu de la course, de tout, de rien..Ca me fait du bien faire une petite pause.

Et puis je repars. En assez peu de temps ca se dégrade. Alors que le soleil est bien présent depuis le début de course, je commence vraiment à avoir chaud.

Dans un premier temps, je m'humidifie le visage avec la bassine placée de lautre côté de la table de chrono. Puis très vite, je récupère le buff que j'avais pris pour combattre le froid durant la nuit. Je le trempe a chaque passage et me le dépose sur le dessus du crâne sans l'essorer. Je bois beaucoup mais je continu davoir chaud. Je sens que ça devient dur.

Je m'arrête contre un arbre pour pisser...j'ai le tête qui tourne, je me sens faible, et j'ai l'impression de ne plus rien entendre de l'oreille gauche. Je pense a l'abandon, je ne suis pas venu pour faire un malaise.

On est a peine a 7h40 de course et je suis déjà dans le rouge. Je vais m'asseoir a ma table. Récupère un peu. Pense aux messages recus sur Twitter la veille et le matin même. Pense aux messages relayés par @laflecheblonde. Pense aux gens a qui j'ai parlé de cette course, les amis, les collègues...

Bref. Abandonner au bout de même pas 7h40 de course alors qu'on dit viser 24h, c'est franchement la honte.

J'enfile mon sweat parce que maintenant j'ai froid. Je prends ma gourde pour boire quand je veux et pas seulement au ravito. Et je repars. D'abord uniquement en marchant, puis ensuite en trottinant.

 

24h de Rennes: Une très longue et intense journée!!!

A 18h, le 6h en termine. Sur le parcours il n'y a que les coureurs du 24h. Je me sens un peu mieux alors je cours. Je n'ai aucune idée de la vitesse et je ne regarde plus les pulses depuis longtemps. C'est assez incroyable et incompréhensible mais ça va, je me sens bien. J'ai l'impression d'avoir un rythme correct, de ne pas souffrir.

J'avais prévu ma deuxième pause au bout de 11h30. C'est finalement au bout 10h50 que je coupe mon effort, 10min avant le départ du 12h, et surtout avec 88,4km au compteur (2 marathons quand même).

A partir de là, les souvenirs sont un peu floux. Je sais que je mange une assiette Jambon purée (purée liquide que je déteste mais qui là, est super bien passée). J'appelle ma femme mais elle doit déjà dormir. Je n'insiste pas et la laisse se reposer. Du coup je prends 5min pour lire en diagonale une partie des très nombreux tweets recus...je verse quelques larmes devant toute cette attention et tout soutien.

Je ne me rappelle plus exactement a quelle heure je suis reparti. Je ne sais plus si j'ai couru, si j'ai marché, si j'ai alterné les deux, si j'étais bien, si j'étais dans le dur ou pas... je n'arrive pas a me souvenir de cette période là.

Mes souvenirs me reviennent quelque part entre 00h30 et 1h du matin. A ce moment là je suis dans le dur. Je marche très lentement. J'ai une douleur derrière le genou qui m'empêche de tendre la jambe, je sens que mes fesses sont très iirritées par mon caleçon, et malgré la sous couche que jai changé, j'ai froid.

Je ne sais plus quand mais j'ai sympatisé avec 2 groupes.

Le premier groupe, ce sont les relayeurs de Tinténiac.

Ils sont 3 équipes de 6 coureurs à faire le 24h en relais. Leur campement est installé à 2 largeurs de terrain de foot de la zone de ravito.

Le deuxième groupe c'est la 'team Steeve'. Steeve c'est tout simplement celui qui a terminé 2e de ce 24h. Il a un groupe de supporter qui se trouve au bout de la zone de ravitaillement. .

Pour ces 2 groupes, c'est la même chose..à un moment je leur ai lancé une petite vanne. Et pour les 2 groupes, à partir de cette vanne ils m'ont glissé un mot a chaque passage..

Revenons a la course. Il est donc vers 1 h du matin, j'ai mal au genou, j'ai le cul irrité, je suis fatigué et j'ai froid. Et alors que j'essaie de marcher vite en me disant que la forme va revenir et que même en marchant, j'ai l'impression de faire un effort énorme, un relayeur de Tinténiac me dit de venir m'asseoir avec lui 5min, que la marche que je suis en train de faire ne sert a rien:

'Reposes toi franchement et repars en te fixant des petits objectifs..courir de là à là puis marcher de là à là. Et ainsi de suite. Comme ça, ton cerveau se remettra dans un rythme d'effort, et même si c'est en alterné, t'avanceras toujours plus vite que ce que tu fais en ce moment'.

Il me dit également qu'il est super impressionné par ce que je réalise. Il m'avoue que quand il m'a vu avec mon équipements de foot, il ne donnait vraiment pas cher de ma peau sur cette épreuve...mais je suis toujours là. Bref cet échange me fait un bien fou.

Je crois être resté entre 20 et 30min assis sur cette chaise à discuter avec lui. Quand je repars le moral est un peu revenu mais pas mon corps.

Je m'arrête à la croix rouge pour qu'on mette une crème sur mes fesses...Les femmes sortent, je baisse mon froc...J'entends à leur reaction que mon cul d'apollon a souffert...

'Vous êtes en sang monsieur!!' 

'c'est pour ça que je viens vous voir!!!'

On rigole un peu sur de remèdes plus ou moins réels et plus ou moins utiles...mais ils ne peuvent rien faire pour moi.Du coup je vais seulement enfiler un caleçon propre..

Et finalement, je décide d'aller dormir un peu. Je prends ma couverture de survie, et demande à la 'team Steeve' si il leur est possible de me réveiller dans 1h30. Ils acceptent direct.

J'entre dans le gymnase et me couche a même le sol en faisant un oreiller avec mes cheveux...j'ai le sentiment de m'endormir très vite. Mais 2 bénévoles, inquiets, me proposent un matelas, vont me le chercher et m'aident a m'installer..je dors direct!!

Lorsque j'ouvre les yeux, je vois a l'horloge du gymnase qu'il est 3h05. Je m'énerve un peu en pensant que la 'team Steeve' n'est pas venu me réveiller...et je les croise finalement en sortant des toilettes. ..

Je me suis réveillé 5min avant et ils ne m'ont pas oublié. Je range la couverture de survie et pars en marchant. Dabord lentement, les mains dans mon pull pour combattre le froid... Et puis au bout de 2 tours comme ça, je me trouve ridicule de ne pas me battre un peu plus, de juste marcher dans le froid en attendant que ça passe..

Je sors les mains de mon pull, et me mets a trottiner..Et sans comprendre, encore une fois, les sensations reviennent. Je suis les conseils du relayeur en choisissant des points entre lesquels je marche et d'autres ou je cours.

Je ne pense pas courir très vite mais j'avance, je vais bien plus vite que ceux qui marchent...mais quand je marche, je suis très lent pour récupérer. Je vais tenir ce rythme de 3h30 ah6h..

La nuit c'est très dur moralement..

24h de Rennes: Une très longue et intense journée!!!

C'est assez monotone, il fait froid, le temps passe moins vite. C'est aussi moment plus propice pour discuter... On passe donc plus de temps échanger nos impressions et nos bobos..Je ne peux pas raconter toutes ces discussions parce que ça serait trop long, mais ce sont aussi ces échanges qui vous font tenir..

Au départ, on avait tous la même volonte, le même desir d'être finisher et d'aller au bout cette aventure..de voir qu'il y a des camarades qui souffrent plus que vous, qui se battent plus, et qui font preuve d'un moral d'acier pour finir coûte que coûte, quelque soit l'état dans lequel ils doivent finir, ca donne envie de battre aussi, de faire comme eux, de vouloir être finisher.

Bref le temps et les kilomètres passent. Vers 6h15, j'en ai plein le dos...Les arrêts aux ravito sont plus longs, les phases de marches plus longues et plus lentes....je me traine comme ça pendant 1h.

Vers 7h - h15. Je m'arrête. Il faut que je dorme, je m'assois à ma table et sent la fatigue m'assommer. Je demande l'heure, 7h20. @laflecheblonde m'a dit quil repassait vers 8h- 8h30..

'Madame ça vous embête de me reveiller dans 40min?'

'non pas probleme'

'merci'

Assis sur la chaise, je me vautre sur la table et m'endors direct.

Je me réveille 5min avant l'heure prévu. Je suis congelé, et j'ai des fourmis dans la jambe gauche.. Je pars en marchant avec la couverture de survie sur le dos.

24h de Rennes: Une très longue et intense journée!!!

 

@laflecheblonde est là. Il me reste 2h de course, je lui raconte un peu ma nuit, il me parle du semi pour lequel il s'est levé. On se souhaite mutuellement bonne chance et on se sépare. Sa présence aura été monstrueuse!!! Un immense merci a toi!

Lorsque je repars, je totalise 122km. Je me fixe donc l'objectif de 130km. Ca fait 10km en 2h....c'est ridicile en terme de performance mais ca me parait presque inaccessible...

Je pose la couverture de survie commence courir. J'ai mal au genou, j'ai mal aux fasses, j'ai mal sous les pieds, jai mal en bas du cou, ou plutôt dans le haut du dos..mais j'ai déjà fait 22h, il est hors de question que je lache maintenant!!

A chaque passage les relayeurs et la 'team Steeve' m'encouragent, et a chaque passage c'est un peu de force supplémentaire!! Avec les autres runners on se tape sur l'épaule, on se sourit, on se glisse des petits mots..

'on a fini là plus que 2h'

'putain on la fait, on l'a fait'

A 9h le coup pétard retenti, les coureurs du 12h s'arrêtent.

Je viens de passer 129km. J'en peux plus, je décide de finir en marchant.

Certains arrivent a relancer, dautres marchent mais il y a une petite effervescence. La 'team Steeve' me pousse à finir en courant mais je n'ai pas la force; je marche, lentement mais je marche. 

Il reste 15min, je suis 133km. Et si jallais chercher les 135??

Je me mets a courir, je sais que c'est la fin, plus de douleur, plus de fatigue, je cours et je cours vite!! Arrivée devant les relayeurs, ils crient et m'encourage très fort!! Celui avec qui j'ai discuté dans la nuit hurle plus fort que les autres :

'vas y mon bésot je suis fier de toi!!'

Je chiale a chaudes larmes en continuant d'accélérer. Passage devant la 'team Steeve', ils crient aussi très fort:

'je savais que t'allais repartir, vas y fonce!!!'

Je donne tout ce je peux!!!

Le coup de pétatd retenti...ça y est, c'est fini...

Je décroche mon dossard, le pose au sol avec le galet remis une vingtaine de min plus tôt.

Ca y est, je suis circadien!!! J'ai couru un 24h.

Immédiatement la course finie, la douleur reprend possession de mon corps..il devient alors très penible de regagner ma table de ravitaillement.

Je croise la 'team Steeve' qui me félicite. Je les félicite et les remercie a mon tour chaleureusement en leur donnant une franche accolade a chacun

Je me rend ensuite au bout des ravitos pour rendre ma puce. Les relayeurs sont là. Encore une franche accolade a chacun dentre eux. Les larmes ne sont pas loin. Ils me disent que je dois participer aux 6h qu'ils organisent...mais franchement sur le coup, je ne veux plus entendre parler de course horaire... (dès le lendemain je suis allé voir sur le net ;-) )

En regagnant, mon coin perso puis la voiture, on croise et recroise plein de runner...Sur les visages il y a d'abord beaucoup de fatigue, parfois de la douleur, et quand les regards se croisent beaucoup de satisfaction et de fierté...

Après une bonne douche, un repas est offert pendant la remise des trophées. Puis le retour sur Paris.

Une fois rentré chez moi, je scanne mon corps de haut en bas

-un énorme coup de soleil sur le visage

-a gauche, entre l'omoplate et la colonne, une pointe qui me suivra pendant 3 jours

-dans le dos et sur le torse, la ceinture cardio a laissé de très grosses égratignures (franchement, je ne les ai pas sentie pendant la course))

-de grosses irritations aux fesses, qui grace a la crème de mon fils (Bepanthen) ont disparues en 2 jours

-derrière le genou (cette douleur est en fait située en haut du mollet), cette douleur m'a suivi 3-4 jours et s'est accompagné d'une sensation d'engourdissement du genou qui a durée jusqu'au weekend suivant et disparu après 2 bonnes nuits de sommeil

-de très grosses irritations aux talons, causées par l'elasto, servant a ne pas avoir d'ampoule...je n'ai pas senti de douleur pendant la course..

-sous les pieds, pas d'ampoules mais un énorme pinson sur l'intérieur du pied (j'ai un peu mal sous les pieds pendant la course)

-un ongle de pied est devenu complètement noir alors qu'il etait niquel avant la course

-les chaussures!!! elles ont craqué toutes les 2 a l'intérieur du pied. Et je ne sais pas comment le mesurer, mais l'amorti de la semelle a pris très cher

Il est d'usage de faire quelques remerciements quand on fait un gros truc (pour moi c'est un gros truc)

Bien sûr ma femme, pour tout, pas seulement pour cette course.

@laflecheblonde que j'ai croisé 5 fois si mes calculs sont bons

@runnerlife qui est lui aussi passé me faire un coucou pendant sa balade familial

@pourkoijecours qui n'a pas pu passer mais qui m'a proposé une aide précieuse

Enfin tous les twittos qui m'ont mis un petit mot avant, pendant ou après la course

Bien sûr aussi aux relayeurs de Tinténiac et a la 'team Steeve'.

Je n'oublis pas tous les autres runners présents ce jour

Également un immense merci aux bénévoles qui ont eux aussi tenu 24h. Rien a redire en plus, tout était parfait!

Voilà je suis donc allé au bout de ces 24h.

Ca a été difficile, laborieux, douloureux mais je suis allé au bout.

Si le jour J j'étais très fier de moi (j'exagère, ça a duré 2-3 jours quand même) je me suis rapidement dit que je n'avais pas atteint les 150km que j'avais en tête...ça sera donc un objectif pour un prochain 24h

Malheureusement pour moi, grace a cette course, je ne suis pas devenu un super héros ou un monstre de course a pied. J'aurais besoin de continuer a m'entraîner pour rester le coureur de milieu de peloton que j'étais avant et que je suis toujours. Mais je sais maintenant je suis capable de me faire un peu violence mentalement pour aller au bout de quelque chose...c'est bon à savoir

J'ai dit que j'étais toujours runner de milieu de peloton donc je vais pas commencer donner des leçons. Néanmoins pour ceux que ça titille de faire 24h, ou pourquoi pas un 12h voilà 2 conseils extra-sportifs:

-ne pas hésiter a prendre plein de fringue pour pouvoir se changer et se préparer à toutes les météos (même si vous allez en Bretagne, prenez quand même une casquette) -surtout ne pas se fier aux parcours en se disant que tourner en rond c'est la galère. Pour ma part ça m'a énormément aidé; on est jamais tout seul sur le parcours, on croise les supporters régulièrement, le ravito est toujours a porté de main..

Voilà, c'est tout pour les conseils, je vous l'ai dit, je ne suis pas devenu un pro en 1 seule course :-)

A bientôt et bon running

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Daddy The Beat 13/05/2014 14:13

Ca fait trois fois que je lis ton CR. Non seulement je le trouve passionnant pour l'aventure, émouvant pour l'humain et intéressant pour l'expérience. Tu décris parfaitement les différents états par lesquels tu es passé. Je suis aussi surpris par la cadence que t'as mis sur le premier marathon. D'ailleurs il semble être passé tellement facilement.
Y'a pas grand chose à dire pour te féliciter. Bravo.
Je vais continuer à lire ce CR régulièrement avant mes prochaines grosses échéances. J'invite chacun à en faire de même d'ailleurs.
Ah et un truc : je me vois pas mal en toi quant à ta tenue de foot. Mais en 24h, t'aurais quand même pu profiter d'une petite pause pour taper quelques ballons, non ? ;-)
Écris-nous un article sur ta récup', ce serait intéressant de savoir avec un petit peu plus de recul.

Fire Rasta 14/05/2014 09:56

T'es courageux de le lire plusieurs fois, il est un peu long quand même :-)
Pour ce qui est des différents états j'ai volontairement tout decrit, d'abord un peu egoistement, pour m'en souvenir et aussi pas mal pour que ça puisse servir a un novice qui souhaite se lancer là dedans, qu'il ait une description ee ce qu'il se passe.
Les kenyans sont pas tops au foot, je voulais pas etre tout de suite appelé en equipe nationale...les déplacements sont trop longs :-)
Pour Steenwerck je prepare une nouvelle tenu.....un melange entre Yohan Cruyff et Rud Gullit!!!
Pour l'article post 24h je l'avais prevu au début mais vu comment ca se passe aujourd'hui( et le commentaire de Carole un peu plus haut) je vais en faire un d'ici la fin ee semaine prochaine!!!
Merci pour le commentaire, a bientôt

Runner λ 09/05/2014 21:02

Chapeau bas !
C'est une sacrée expérience, une épreuve dans tous les sens du terme.
Et le pire c'est que ça donne envie :)

Fire Rasta 12/05/2014 05:24

Merci pour le commentaire.
Si ça donne envie faut tenter!!!
Comme tu le dis c'est une sacrée épreuve, et 1mois après je suis encore assez content d'avoir été au bout...

Gaelle 07/05/2014 10:05

Woooooow !!! T'as couru un 24 heures !!!!!!!!!!!! Puree t'as couru 133 km en 24 heures !!!!!!!!! Aaaaaaaaaah !!!!!!!!! Je suis juste impressionnee c'est grace a des recits comme ca que l'entrainement du soir va me demanger toute la journee ! Merci pour ca et felicitatiiiiiooons !!!

Fire Rasta 07/05/2014 17:28

Et bien merci!! Par contre ne le dis a personne mais j'ai pas couru les 24h, j'ai aussi marche et dormi :-)
Par contre dis le a tout le monde, j'ai couru 136,9km et pas 133 ( bah faut bien que je me la raconte un peu quand même :-) )
Et bien bon courage pour la séance de ce soir ;-)

Marjolaine RAPOG 05/05/2014 22:53

Hé ben... ça fait peur rien que de l'imaginer. En premier lieu, BRAVO à toi. Tu es allé au bout de ton défi. C'est énorme et tu peux être fier ! Ensuite, l'ultrarunning, c'est une chose assez mystérieuse mais fascinante pour moi. Pourquoi se lancer de tels défis ? Qu'est-ce qu'on y trouve ? Où trouver la motivation et la persévérance nécessaires, à la fois pour s'entrainer, et aussi pour la course ? Mais, un 24 heures, sur une boucle... wwhhoouu, c'est fou ! J'avais déjà entendu parler de ce genre de courses en lisant le livre "Eat&Run" de Scott Jurek. Je n'ai pas forcément envie de le faire, mais je trouve ça fascinant.

Et aussi, je voulais dire que le sport et la course à pied, on le fait pour nous. Il n'y a pas d'histoire de gros/maigre, trop ceci ou trop cela. Tu le dis toi même. Chacun ses défis, ses objectifs et ses victoires.

Fire Rasta 06/05/2014 08:52

Merci pour le commentaire
L'ultra, j'en fait parce que je n'arrive pas a courir vite, donc la perf c'est de finir la course, pas le chrono en lui même. ...bien sûr j'ai en tête d'en faire d'autre et de m'améliorer :-)
Je suis d'accord avec toi, on fait de la CAP pour soit et pas pour les autres mais c'est difficile de ne pas se comparer; par exemple comment ne pas regarder le classement en fin de course?
Après j'en fais pas une obsession non plus, le running c'est pour se faire plaisir :-)
A bientôt

pkoijcours 28/04/2014 22:19

C'est toi qu'il faut remercier, et je suis désolé de ne pas avoir pu tenir ma promesse... Mais ce n'est que partie remise. Je te félicite sincèrement et tu es trop modeste, des 24 h c'est énorme, tu as le droit d'être très fier de toi. En tout cas moi je suis très impressionné par ta performance.
Tinteniac... J'ai habité à côté et j'y ai bossé il y a quelques années...
Et merci pour l'anecdote du Bepanthen, j'ai bien ri à tes dépends !!

Fire Rasta 29/04/2014 06:21

T'inquiètes y aucun souci!!
Y aura d'autres occasions c'est sûr. L'année prochaine c'est encore loin, alors entre le 24h de Rennes, le 6h de Tinteniac ou les 2, je ne sais pas encore ce que je ferais.
On a largement le temps de voir ça.
Merci pour le commentaire et a bientôt!

Running and comics 25/04/2014 21:00

J avais lu ton CR il y a quelques jours mais pour je ne sais quelle raison j ai oublié de commenter...
Bravo mec tu l'as fait !! Et ça c'est beau accomplir ton "rêve".
Ton CR nous retranscris bien tes émotions, doutes et joie. On vit la course avec toi.
Du coup je me sens tout con quand je chipote pour une minute lol.
J espère que tes fesses vont mieux

Fire Rasta 27/04/2014 08:55

Merci pour le commentaire, je m'en fous qu'il tardif, t'as été pas mal présent durant la prepa.
Si demain je cours un 10km, crois moi, je vais également chipoter aussi pour 1min voir même 30s...même si moi, je nai pas ta vitesse :-)
Et merci de t'en inquiéter, mes fesses se portent comme un charme ;-)

Carole 25/04/2014 15:55

Quand je lis ton CR, je me dis qu'il faut vraiment être barge quand même (la photo avec la couverture de survie est pas mal pour illustrer ça). ^^

Je serais curieuse de connaitre ton ressenti à froid, si tu as envie de nous faire partager tout ce que ce 24 heures a pu t'apporter, tant sur le plan physique/runnesque que sur le reste.

Bravo en tout cas. C'est juste inconcevable pour moi ce que tu as fait ! Alors respect. :)

Fire Rasta 25/04/2014 16:44

Merci pour le commentaire.
Oui c'est qu'il faut être un peu barge mais j'en avais envie...il fallait que je me teste là dessus.
Concernant ce que ça m'a apporté, j'avoue que je ne sais pas trop.
C'est peut etre encore trop tôt, il faut peut etre que je me frotte a d'autres courses pour dire vraiment si je sens une différence.
Je dois reconnaître que je compte m'inscrire a un 100km en mai, et que je ne pense a l'abandon, ni a la fatigue..je me fixe un objectif et j'espère m'y tenir, ça ça a changé. Je ne dis pas que je me sens capable de faire n'importe quelle course mais certains formats me semblent très accessible. ..
Enfin pas du point de vue de la performance, juste pour finir. Genre, tu me demandes de faire un marathon demain, je sais que j'irai au bout coute que coute, mais je batterais toujours pas de record du monde, je ferais a mon niveau..
D'un point de vue non runnesque, je dirais que ça n'a rien changé. ..le lendemain matin j'étais au boulot a la même heure que d'habitude, et j'ai toujours des collègues qui ont du mal a croire que je fais du sport (dû a mes rondeurs)

En tout cas, c'est sûr que je vais en refaire d'autres piur améliorer ma perf (enfin essayer)
Mais par exemple je me sens toujours autant affrayé de faire des trails longs avec du dénivelé. ..

Voilà, je sais pas si ça répond a tes questions, j'ai essayé en tout cas :-)

Pour ce qui est de la couverture, c'est parce que j'avais pas prévu assez de fringues de rechanges ;-)

Nolwenn 23/04/2014 21:10

Faut toujours se méfier des mecs qui ont pas la dégaine classique... :D
C'est marrant t'arrives à raconter un 24h sans que ce soit long et monotone. ça aussi c'est de la perf! Un grand bravo pour ta course, c'est pas rien et wahou quoi. Et ça ne t'a même pas dégoûté des courses horaires visiblement. :D

Fire Rasta 23/04/2014 21:35

J'avoue qu'à la relecture je le trouvais long ce CR. Mais soit les gens sont, soit ils sont très polis mais personne ne m'a rien dit là dessus...
eh eh l'habit ne fais pas le moine..mais promis si un jour je passe les 200 bornes j'achète des chaussettes de compression et des tee shirts techniques :-)
Merci pour le commentaire!

Cédric V 23/04/2014 18:15

Désolé, j'étais un peu occupé ces derniers temps et n'ai pas pu t'encourager comme tu le méritais. Les larmes que tu as versé ont été partagées à la lecture de ton CR. Quand je lis ce type de CR, je n'ai qu'une envie, c'est de traverser l'écran et de te prendre dans mes bras. Bienvenue mec !!!!! Tu l'as fait !!!!

Fire Rasta 23/04/2014 21:32

Ca c'est un comment qui fait super plaisir. T'inquiète pas je sais que tu as eu un petit truc a gérer ces derniers temps ( Dailleurs le CR pour les commentaires, tu m'auras pas avec des photos de chameaux ou de tes talons :-) )
Tu as été de très bon conseils tout au long de la prepa. Un grand merci...et a bientôt sur ton blog ;-) (au cas t'as pas compris j'attends prestement ton CR!!)

GentleMath 23/04/2014 15:52

J'attendais ton CR avec impatience, c'est sympa de lire tout ça.
Comme dit plus haut dans les commentaires, ça donne "presque" envie de s'inscrire, mais perso ça m'époustoufle de voir comment certains sont capables de repousser leurs limites. Au passage, comme tu l'as dit, un grand merci à laflecheblonde pour ses updates réguliers pour nous faire vivre la course un peu à tes côtés.
Bravo :)

Fire Rasta 23/04/2014 18:05

Je vais te répondre que je me trouve pas un mental de fou...mais cette course, l'ambiance, le fait de l'avoir annoncer...bref tout ça fait que le jour J j'ai continuer là ou d'habitude jaurais lâcher l'affaire.
Je ne me sens pas un surhomme pour autant, mais je suis content de l'avoir fait
merci pour le commentaire et a bientôt

mary les baskets roses 23/04/2014 15:08

un immense bravo pour cette course!

Fire Rasta 23/04/2014 18:02

Merci beaucoup c'est gentil!!

laflecheblonde 23/04/2014 14:35

bravo à toi champion. Je sais maintenant pour les cheveux! Un oreiller! Trop fort!

Fire Rasta 23/04/2014 18:02

J'ai hésité a dévoiler ce secret....
encore merci pour ta présence et pour les photos aussi!!!

Clem Running 23/04/2014 14:34

Que dire ! Bravo, respect ! Franchement mec je suis impressionné pour ton abnégation, ta volonté et ton courage ! J'espère qu'on pourra grandement échanger a Steenwerck dans un mois.
Et comme quoi on est vraiment maso, regarder pour s'inscrire sur une course 6h le lendemain de ton 24h faut franchement pas être net :D
A bientôt l'ami ;)

Fire Rasta 23/04/2014 18:01

Pour Steenwerck je devrais être là. Y a intérêt qu'on s'organise pour se croiser!
Tu te lances dans un 100bornes, t'as autant de courage, d'abnégation et de volonté que moi....
merci pour le commentaire et bon courage pour Nantes!
A bientôt

djodei 23/04/2014 13:04

Franchement super CR et super performance ! De base ce genre de course ne me tentai pas du tout mais la je dois t'avouer que tu ma donner envie et pas qu'un peu !! Encore felicitation a toi

Fire Rasta 23/04/2014 17:58

J'aurais aimé faire une vidéo aussi cool que les tiennes, mais sans caméra. ..
faut que tu te lances!!! Je considère que j'ai rien d'extraordinaire donc c'est accessible a tout le monde ( faut un peu se préparer quand même :-) )
A bientôt et merci pour le commentaire

Faceauvent 23/04/2014 12:56

Très beau récit, tout plein de modestie, et touchant. Ça force le respect et tu nous montres que le mental est encore une fois très important dans la course à pied. Belle leçon aussi, avec tout ton attirail de footballeur, et ton ravito de "runner de milieu de peloton" ... l'habit ne fait pas le moine, on le savait déjà, mais tu l'as prouvé à nouveau !

Bravo pour cette belle course :)

Fire Rasta 23/04/2014 17:56

Merci pour le commentaire. J'ai fait honneur a mon côté sauvage!!!
J'en menais pas large au debut mais je sors quand même un peu fier de moi
Je savais que le mental était important mais pas a ce point là !!!
A bientôt

greencoquelicot 23/04/2014 11:55

Respect éternel pour cette performance !!!
Ton CR est très touchant et donnerait presque envie de participer à l'épreuve (presque hein...).
Tu as une force mentale incroyable d'avoir continué malgré la douleur et la fatigue ! franchement, quelle épreuve ne peux-tu pas faire après ça ?
Bref, bravo !

Fire Rasta 23/04/2014 12:51

Respect éternel. ..carrément!! C'est la classe ça :-)
L'erreur serait justement de croire que tout va être facile parce que j'ai fait ce 24h.
J'ai en tête un 100km fin mai, mais il faut que je peaufine tout ça. ...
merci pour le commentaire

sylvain 23/04/2014 10:29

Congratulations pour cette magnifique aventure, tu as toute mon admiration.
Repose toi bien, tu l'as bien mérité!

Fire Rasta 23/04/2014 11:47

Merci.
Je voudrais enchaîner assez vite et surfer un peu sur la prepa du 24h avant de couper un long moment.
Déjà 10jours de repos, faut que je m'y remette ;-)

Lapins Runners 23/04/2014 10:18

Bravo à toi Jérôme ! Tu as fait preuve d'un mental en acier trempé pour en venir à bout. Arriver, même en fin de course, fatigué avec le corps endolori, à se dire "Et si jallais chercher les 135??", c'est vraiment très lourd ! T'es circadien, et franchement, c'est un titre qui en jette.
Si tu réitères l'année prochaine, tu peux compter sur nous en tant que compagnons de route !

Encore un grand bravo à toi pour cet exploit, et ce CR plein d'émotion et de sincérité.

Fire Rasta 23/04/2014 11:44

Merci pour le commentaire
Un jour un Lapin m'a dit: le corps s'habitue. .alors j'ai eu peu de ressource a la fin pour mettre un dernier coup de collier!!!
Je me sens pas encore a votre hauteur mais j'y travaille!!
Pour l'année prochaine, y a pas de problème, on se reparle d'ici là.
J'ai mis dans un coin de ma tête de faire une équipe pour la course dont j'ai oublié le nom (celle de 177km)
A bientôt chez vous pour lire votre MDS !!!

Desperate RW 23/04/2014 09:47

Si on m'avait dit qu'un 24h ferait mal aux fesses... Je n'y aurait pas cru! Effectivement, la bépanthène est la meilleure crème pour les irritations!
Sinon, j'aimerais bien avoir un aperçu de l'aller... genre candidat nouvelle star! Je suis curieuse. De même une photo de l'oreiller rasta aurait été la bienvenue!
Bon ok, je le dis: BRAVO! RESPECT! Tu as été au bout de toi-même et peu importe les autres runners, tu t'es pouvé à toi-même de quoi tu étais capable. A priori, après ce que tu viens de faire, tu es près à accueillir le 2ème marmot dans ta tribu! ;)

Fire Rasta 23/04/2014 11:40

Il fallait bien quelqu'un pour relever toutes les conneries que j'ai raconté :-)
L'agrandissement de la tribu, c'est autre chose...mais je vais m'y preparer aussi
Merci pour le commentaire

Calloftherun 23/04/2014 09:04

Enorme bravo à toi !!!!
Je suis admiratif !

Fire Rasta 23/04/2014 11:36

Merci c'est gentil

runner life 23/04/2014 07:16

Bien joué Fire ça m'a fait vraiment plaisir de venir t'encourager et ma plus grande des filles aussi elle a dit à tout le monde Ba moi j'ai été voir des gens courir la classe hein^^

Sinon bien joué pour ta course quand je suis venu te voir j'avais just envie de mettre mes.bassement courir avec toi l'année prochaine peut être..

Tu viens de réaliser quelque chose de grand et tu pourra en plus confirmer qu'en Bretagne il fait beau mais chuttt on veut pas être envahi de touriste ;)

Fire Rasta 23/04/2014 11:36

Merci, c'est sympa d'être passé.
On a le temps d'en reparler mais c'est clair que ça me tente bien d'essayer d'améliorer ma marque. ..
Pour le soleil t'aurais pu me prevenir quand même. ..j'ai cramé là!!!

Lucie 23/04/2014 06:54

Un énorme bravo à toi et merci pour ce CR plein d'émotion et d'humilité, ça fait sourire et tirer la petite larme en même temps, on ressent la chaleur humaine et la solidarité, c'est que du bonheur!!
Merci de nous avoir entrainé avec toi dans l'aventure et à très vite pour d'autres aventures :-)

Fire Rasta 23/04/2014 11:34

Et bien merci pour ce très sympathique commentaire.
Je ne sais pas encore exactement de quoi seront faites les prochaines aventures mais j'y pense fort. ...

Running_stef 23/04/2014 06:53

Je n'aurais qu'un mot à dire RESPECT !
Et franchement vu ce que tu viens de réaliser, tu n'es plus un simple "runner de milieu de ploton" :)
Bravo encore à toi

Fire Rasta 23/04/2014 11:32

Merci.
On va dire que je suis un runner de milieu de peloton...qui a couru un 24h!! :-)